Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Article

Le BIEF publie une étude consacrée à l’édition en Pologne

février 2019

Le chiffre d’affaires du secteur éditorial (au prix éditeurs) polonais diminue de façon continue depuis une décennie. La surproduction semble être le défaut principal du marché du livre polonais : le nombre de titres édités augmente et les tirages moyens ont été divisés par trois entre 2007 et 2017. Le taux de lecture en Pologne est assez bas puisque seuls 38 % de la population déclarent lire au moins un livre par an. L’un des freins à la lecture pourrait être le prix du livre, ressenti comme trop élevé.

 

Les deux grands domaines de publication sont le livre scientifique et professionnel et le livre scolaire. La littérature générale ne représente que 13 % des parts de marché et c’est sans doute le secteur de l’édition jeunesse qui enregistre les plus fortes progressions ces dernières années.

 

Par ailleurs, la question du prix unique du livre, en discussion depuis des années, n’est toujours pas tranchée. Concernant les canaux de commercialisation, il faut également mentionner que le nombre de librairies est passé de plus de 2 100 en 2013, à 1 800 en 2017. Cette baisse s’accompagne d’un accroissement permanent des ventes par internet : elles sont passées de 10 % des ventes en 2007, à 40 % dix ans plus tard.

 

Enfin, notons que la production éditoriale polonaise accorde une place importante à la traduction (22 % de la production). À l’inverse, peu de livres sont traduits du polonais en français, même si les échanges semblent se renforcer ces dernières années.

 

L'étude sur l'édition en Pologne est réservée aux adhérents du BIEF.

Passé un délai d'un an, elle est accessible à tous.


Claire Mauguière
févr. 2019