Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Compte rendu

Huitième édition du Fellowship : un programme studieux dans une ambiance conviviale

avril 2018

Ils venaient de Chine, des Pays-Bas, de Turquie, du Brésil, d’Argentine, du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Italie, de Finlande, de Hongrie, de Roumanie, de Russie, de Suède. Accompagnés par Sophie Langlais des éditions Les Arènes / L’Iconoclaste, la fellow française de cette année, ils ont visité plusieurs maisons d’édition et discuté avec les représentants des droits étrangers et les éditeurs. En outre ils ont assisté à des tables rondes et organisé des rendez-vous en B to B, à la recherche d’ouvrages français susceptibles de trouver une place au sein de leurs catalogues.

 

Des réalités et des pratiques professionnelles variées

 

Le Fellowship permet de mettre en évidence des différences avec d'autres marchés du livre. Une table ronde consacrée au secteur du livre de poche avec l´éditrice Amélie Pasquet (Pocket) et Anna Vateva, responsable des cessions et des relations libraires aux éditions La Table Ronde a par exemple fait ressortir les spécificités de ce secteur en France avec la présence combinée d’éditeurs spécialisés exclusivement sur le poche et d’éditeurs "grand format" développant leurs propres collections de poche, d’une part, et l’absence de format intermédiaire (hard cover / paper back) d’autre part.

 

Le débat autour de la promotion des auteurs, avec Vincent Eudeline (éditions Le Passage), ainsi que la visite de la librairie Le Divan avec son directeur Philippe Touron ont mis en lumière le faible maillage de librairies dans certains pays comme la Suède et le développement exponentiel du rôle des "prescripteurs du net" (booktubeurs, instagrameurs, etc.) sur certains marchés.

 

Le Fellowship, un réseau international sur le long terme

 

Durant leur séjour, les fellows ont eu de nombreuses occasions de tisser des liens avec les professionnels français : cocktail, banquet du livre du Salon de Paris, rendez-vous B to B… Le programme crée aussi un réseau très solide entre fellows. Ces jeunes professionnels, tous francophones et très intéressés par la production éditoriale française, ont en effet découvert leurs catalogues respectifs et ont pu se donner des conseils, recommander certains ouvrages français présents au catalogue de l’un et qui pourraient trouver leur place dans le catalogue de l’autre ! Ainsi, de retour dans leur pays, ils pourront être prescripteurs au sein de leurs propres maisons en s’appuyant sur les contacts privilégiés qu’ils ont développés avec les éditeurs français, mais continueront également d’échanger avec leurs co-fellows pendant de nombreuses années.


Claire Mauguière
avr. 2018
Précédent Suivant