Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Article

La Croisée des chemins, un éditeur généraliste amoureux des beaux-livres

mars 2017

La Croisée des Chemins existe depuis une quarantaine d’années et compte trois points forts à son catalogue : le beau livre d’art, le roman, l’essai.

La maison a d’abord publié en langue française mais, depuis quelques années, sa production en langue arabe s’est développée avec de plus en plus de nouveautés qui ont représenté en 2017 quelque 20% de la production totale. Quelques-uns des titres du catalogue sont également publiés en anglais, principalement ceux qui concernent le patrimoine, les villes, les monuments historiques et les paysages naturels. Le catalogue comporte 1000 titres en français et près de 100 en arabe.

 

À l’occasion de la Foire du livre de Francfort, un catalogue en anglais a été réalisé, grâce auquel la Croisée des Chemins a cédé des titres en italien, en espagnol et même en néerlandais. Nous participons à une quinzaine de foires internationales par an.

 

L’expérience acquise nous a amenés à développer le département beaux-livres. La principale raison est que les beaux-livres sur le patrimoine étaient publiés par des éditeurs européens et qu’aucun éditeur marocain n’avait pris place sur ce créneau.

D’autre part, l’attrait du public marocain s’est développé pour ce genre d’ouvrages grâce à leur intérêt historique et iconographique sur le Royaume du Maroc et son histoire si riche.

 

Nous essayons de traiter les différentes régions avec des équipes d’historiens, de géographes, d’urbanistes, de sociologues... Nous parvenons à publier des livres sur la culture marocaine comme par exemple le Patrimoine Mondial de l’UNESCO : sites du Maroc, avec le label de l’institution et en partenariat avec le ministère de la Culture ; un livre sur la région occidentale du Sahara : La Saqiya al Hamrâ, en arabe et en français. On peut citer aussi Au cœur du Moyen-Atlas ; Rif : les traces de l’histoire   Greniers collectifs de l’Atlas ; Casablanca, portrait d’une ville Art déco... Nous sommes sans cesse à la recherche de thématiques historiques et culturelles.

 

Mon expérience et ma réflexion, fruits de nombreuses années dans le domaine du livre, m’a bien montré que les livres édités en
France ne peuvent toucher le public marocain qu’à la condition d’afficher un prix adapté (d’où la nécessité d’en acquérir des droits auprès des éditeurs français). Les principales acquisitions de droits de notre maison d’édition ont été faites chez Albin Michel, le Seuil, Actes Sud, Paris Méditerranée et Séguier durant la période 2007 à 2014.

 

La Croisée des Chemins a passé un accord avec Albin Michel pour éditer des titres qui sont imprimés sur place ; c’est ainsi que La Construction humaine de l’islam ou Comprendre le Coran sont vendus trois fois moins cher qu’en France et rencontrent en conséquence un vif succès. Ce n’est que de cette manière que l’on peut maintenir les livres en langue française au Maroc.

 

Il est essentiel que les livres des auteurs publiés en France puissent être lus par leur public maghrébin et donc vendus à un prix accessible. Cela nécessite que les éditeurs français acceptent de céder des droits en français au Maroc.


Abdelkader Retnani, directeur général
mars 2017
Précédent Suivant