Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Article

L’édition de sciences humaines et sociales au Maroc, le tournant des années 80

mars 2017

Au Maroc, à partir des années 80, la production de livres en sciences humaines et sociales a connu une véritable évolution, elle est passée de 700 parutions en 1985 à 1 300 parutions en 2010, et depuis elle ne cesse d’augmenter.

Ceci est dû principalement à l’urbanisation croissante, à la multiplication des universités à travers le pays (au moins une dans les villes principales alors qu’auparavant seule Rabat en possédait une) avec une augmentation des effectifs des étudiants et des structures de recherche avec davantage d’enseignants chercheurs.

 

Jusque dans ces années-là, la fonction d’éditeur n’était pas définie de manière spécifique par rapport à celle de métiers annexes comme imprimeur ou libraire. La grande majorité des livres qui se trouvaient sur le marché provenait soit du Moyen-Orient (Le Caire et Beyrouth) soit de France.

Parmi les éditeurs marocains à avoir participé à ce développement, les Éditions Toubkal, dont plus de 46% des titres au catalogue sont des ouvrages en sciences humaines et sociales.

 

 

Les éditions Toubkal à Casablanca : à la hauteur des difficultés

 

Faire émerger le métier d’éditeur

L’un des grands objectifs des Éditions Toubkal (du nom du plus haut sommet des chaînes de l’Atlas), fondées en 1985, était de contribuer à faire du Maroc un producteur de livres et à faire émerger le "métier d’éditeur".

Éditer des livres – en respectant un certain niveau d’exigence – dans une société où l’analphabétisme persiste, où la pensée traditionnelle archaïque domine toujours, avec la quasi-absence d’une tradition de la lecture, où les infrastructures de production culturelle restent désuètes et où le pouvoir d’achat de la majorité des citoyens demeure limité, fut et continue d’être un grand défi auquel les Éditions Toubkal sont constamment confrontées avec lucidité.

 

Aujourd’hui, et au bout de trente ans d’activité, notre catalogue s’enorgueillit de 564 titres (sans compter les rééditions). 437 ouvrages ont été publiés en arabe (dont 311 titres écrits directement en arabe et 126 titres traduits), 115 titres sont parus en français, 10 titres ont donné lieu à une parution bilingue arabe/français et 2 à une parution bilingue arabe/espagnol.

 

Les fondateurs de la maison ont toujours été conscients du rôle du livre dans l’émergence et la diffusion d’une culture marocaine axée sur la modernité et le dialogue avec d’autres cultures. C’est pourquoi ils ont adopté, dès le départ, une politique éditoriale basée sur l’ancrage dans le monde arabe, et orientée, parallèlement, vers l’ouverture et le dialogue avec l’autre, dans sa diversité et sa richesse. Aussi ont-ils choisi de traduire en langue arabe des œuvres d’écrivains et penseurs du monde, européens, américains, asiatiques, tout en portant un grand intérêt à la culture africaine.

 

Ancrage dans le monde arabe et dialogue avec les autres cultures

Dans le monde arabe, Toubkal a la volonté d’être cet instrument culturel qui participe activement à la promotion d’une réflexion originale et critique ouverte sur la modernité. Productions littéraires, essais philosophiques, travaux en sciences humaines et sociales issus du monde arabe (Tunisie, Palestine, Égypte, Liban, Syrie Irak, Bahreïn…) sont donc inscrits au catalogue. Toubkal vise aussi à contribuer à l’évolution de la langue arabe pour qu’elle puisse exprimer au plus juste un réel et une pensée en pleine ébullition.

 

Par notre participation régulière aux salons du livre et à différentes manifestations culturelles organisées dans les grandes capitales arabes (Alger, Tunis, Le Caire, Ryad, Beyrouth, Abu Dhabi, Sharjah…), nous contribuons à introduire et à diffuser les grands auteurs et les grands penseurs français ou d’ailleurs, à travers leurs dernières parutions, auprès des intellectuels, chercheurs, universitaires et étudiants arabes.

Dans le but de concrétiser cette politique éditoriale, nous réservons une place de choix à la traduction (126 titres), essentiellement du français vers l’arabe.

 

Et c’est ainsi que par le biais de traductions de qualité nous mettons à la portée du lecteur du monde arabe les œuvres et les travaux d’auteurs et de penseurs éminents qui impactent notre époque tels J. Genet, J. Piaget, E. Canetti, J. Derrida, M. Foucault, R. Barthes, G.Deleuze, E. Morin, B. Noël, T. Todorov, J. Kristeva, G. Oved, J. Habermas, J. Tanizaki…

 

Notons à ce propos que les relations culturelles entre le Maroc et la France ont largement contribué à l’émergence d’une élite d’intellectuels parfaitement bilingues à qui nous confions nos traductions, ce qui leur confère une très grande crédibilité et un véritable succès, non seulement au Maroc, mais dans tous les pays arabes.

Toutes nos traductions sont réalisées après signature d’un contrat avec les maisons d’édition françaises détentrices des droits, et en coopération avec les auteurs vivants. Nous avons ainsi collaboré avec 25 maisons d’édition françaises, de différentes tailles et dans divers domaines*.

Nous avons réalisé des coéditions avec des maisons d’édition de pays arabes et européens, dont pour la France les éditions L’Harmattan, Edisud, Maisonneuve et Larose et la Fondation Royaumont.

 

La vente des droits vers des maisons d’édition européennes reste quant à elle très peu développée pour ne pas dire au point mort. Peut-être nécessiterait-elle plus d’efforts de notre part afin de faire connaître nos publications, mais surtout elle passe par la reconnaissance que nous puissions être à notre tour (nous, les acteurs du Sud) non seulement des consommateurs, mais aussi des producteurs de savoir…

 

Quelle diffusion ?

Faute d’une grande possibilité de choix de structures efficaces de distribution, les Éditions Toubkal prennent en charge la diffusion de leurs publications à travers tout le Maroc, via 150 librairies. À l’étranger nos ouvrages sont disponibles dans les salons internationaux du livre. En France, ils sont disponibles à la librairie de l’Institut du Monde Arabe.

En conclusion, on peut inscrire les éditions Toubkal dans ce que Pierre Bourdieu a appelé les entreprises d’édition à "cycle de production long, fondé sur l’acceptation du risque inhérent aux investissement culturels et surtout sur la soumission aux lois spécifiques du commerce d’art"**, dans la mesure où elles ont été fondées et sont dirigées par des intellectuels marocains qui ont fait de l’universel, de la liberté, du dialogue et de la tolérance les principales composantes du moteur qui les anime et qui les aide au quotidien à vaincre difficultés et obstacles.

 

 

* Seuil, Gallimard, L’Harmattan, Sindbad, La Découverte, PUF, Textuel, Minuit, Flammarion, L’aube, Ypsilon Éditeur, Maisonneuve et Larose, Dunod, Calmann-Lévy, Albin Michel, L’Escampette, Fata Morgana, Susanna Lea Associates, Fayard, P.O.L., éditions Nouvelles Lignes, Galilée,  Actes Sud, Bordas, Presses Universitaires de Grenoble.

 

** Pierre Bourdieu, Les Règles de l’art : genèse et structure du champ littéraire, Paris, Le Seuil, 1992.

 


Fouzia Doukkali, responsable Relations internationales aux éditions Toubkal
mars 2017
Précédent Suivant