Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Compte rendu

2e Foire internationale du livre de jeunesse de Shanghai

décembre 2014

Retour d’expérience de Brigitte Stephan (le Baron perché), invitée cette année dans le cadre du programme Fellowship de la foire :


"Après plus de trente rendez-vous avec les éditeurs chinois, force est de constater que ce marché évolue énormément…"
 

"Que vais-je découvrir lors de mon séjour à Shanghai ? Il paraît que la Chine s’éveille. Et qu’elle s’intéresse beaucoup au secteur jeunesse. Dans l’avion, je m’imagine que cette invitation, via le CCBF (China Children international Bookfair de Shanghai) et sa remarquable ambassadrice, Carolina Ballester, va me réserver bien des surprises. Et je n’ai pas été déçue !
"D'emblée, je me retrouve dans une ambiance internationale d’échanges entre professionnels. Je vais donc partager mes découvertes du marché chinois avec Namrata Tripathi, directrice éditoriale jeunesse chez Penguin Random House (USA), Emma Hopkin, directrice éditoriale chez Blomsbury (UK), le Danois Lars Sidenius qui promotionne les illustrateurs de son pays, Dag Henried, directeur de la maison suédoise Alfabeta, ainsi qu’avec Linda Tal Lingard, agente en Malaisie, Michelle Nam, agente en Corée, et une autre Française, Stéphanie Vernet, créatrice de Picture Book Agency.


"Outre nos discussions fructueuses sur nos métiers dans nos différents pays, nous allons à la rencontre de plu-sieurs éditeurs chinois, comme Juvenile & Children Books, China CWI Publishing House et Shanghai 99 Readers’Culture, pour nous rendre compte que, si ce marché est bien différent, la passion d’éditer pour la jeunesse est la même.
 
La visite de plusieurs librairies – des (très) grandes et des plus petites – nous permet de constater que la place des albums de création et les romans pour ados prennent (un peu) le pas sur tout ce qui concerne l’éducation et le parascolaire. Le merchandising est parfois très moderne, la volonté des libraires de présenter de beaux albums très forte. Dans la belle librairie de l’éditeur Poplar, dont les choix sont pointus, je reconnais plusieurs titres d’éditeurs français (dont les miens !). Mais l’on remarque aussi que la production chinoise change un peu de visage et que l’on aurait envie de leur acheter des albums…

 

"Grande surprise aussi à la Foire du livre de Shanghai… Sur le stand français, présentant les ouvrages envoyés par le BIEF, où je suis en compagnie d’Alain Serres des éditions Rue du Monde (invité par le Consulat) et de Stéphanie Vernet, qui représente plusieurs éditeurs, se bousculent des professionnels très intéressés par nos catalogues. Après plus de trente rendez-vous avec les éditeurs chinois, force est de constater que ce marché évolue énormément et que l’intérêt pour l’album est croissant, et aussi pour les documentaires. Aujourd’hui, être présent sur le marché jeunesse chinois paraît essentiel."

 

 

Très présent à la Foire du livre de Pékin chaque année, fin août, le BIEF accueille une vingtaine de responsables de droits, dont plus de la moitié en jeunesse. La très grande majorité d’entre eux ne souhaitent pas investir deux fois en Chine. Pourtant le BIEF garde d’étroites relations avec les organisateurs de la foire de Shanghai. Ainsi, cette année, plus de 300 titres en jeunesse ont été, à la suite de la tenue de la Foire du livre de Pékin, adressés à la foire pour y être présentés sur un espace français, à côté de ceux des trois éditeurs présents (Hachette jeunesse, Dargaud Chine et Bayard). En 2015, outre l’envoi de titres, le BIEF s’associera avec cette foire pour un volet plus professionnel des animations autour du livre français.



déc. 2014