Titres

Le capitalisme woke : quand l'entreprise dit le bien et le mal

Auteur : Anne de Guigné
Editeur : Presses de la Cité
Date de parution : 03/03/2022
EAN/ISBN : 9782258197916
Format : 21 x 12
Nombre de pages : 200
Thématique : Sciences humaines et sociales - Sciences politiques

Adhérent : Place des éditeurs

Présentation Electre

Une enquête coup de poing : comment le monde du travail se laisse remodeler par la pensée diversitaire.

La compagnie Lufthansa qui demande en juillet 2021 de bannir l'expression « mesdames et messieurs » afin de « choisir un discours qui s'adresse à tous ses passagers ». La société Disney qui assume une ségrégation dans ses personnels en créant trois groupes affinitaires (Latinos, Asiatiques et Noirs) et en invitant les Blancs à dresser la liste de leurs privilèges. La campagne de Louboutin à l'été 2021, portée par la militante antiraciste Assa Traoré, avec l'escarpin Free Walkie (995 euros) qui « exprime cette saison l'empathie et la solidarité ». Sous la pression de la société civile, l'entreprise privée ne se soucie plus uniquement de rentabilité. Elle s'est engagée dans la grande marche vers le bien, embrassant tous les combats de l'époque. Très présent aux Etats-Unis, ce mouvement gagne peu à peu l'Europe, au risque d'organiser une forme de privatisation de l'intérêt général. Paralysée par les injonctions contradictoires des différents ordres juridiques, intimidée par les décrets de la culture woke, soumise aux contradictions de consommateurs qui attendent d'elle des « messages », l'entreprise s'engage pour le meilleur et pour le pire en politique.


Contacter l'éditeur

Statut *
Raison sociale *
Nom *
Prénom *
Email *
Téléphone *
Message *
Caractères restants : 255
 
Vérification *

Champs obligatoires *