Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Compte rendu

La première édition des Séjours Perspectives s’est déroulée à Athènes

février 2019

Sélectionnés parmi une quinzaine de candidats, Maria Vlachou, directrice des droits étrangers pour le groupe Humensis, Lise Chasteloux, chargée de droits chez Gallimard, Laurie Jesson, responsable des droits chez Kaléidoscope et Thomas Bout, fondateur et éditeur de Rue de l’échiquier, ont participé à la première édition des Séjours Perspectives. Ensemble ou séparément, ils ont réalisé au total près d’une cinquantaine de rendez-vous avec des éditeurs et libraires athéniens pendant quatre jours. Ils ont abordé de nombreux sujets, comme les tendances éditoriales, l’évolution des catalogues et les politiques de lancement. Ils ont également noué des liens avec les auteurs et traducteurs grecs et discuté de la question de la distribution afin de mieux comprendre le fonctionnement du marché de l’édition grecque et ses bouleversements suite à la crise économique.

 

Ce dialogue entre professionnels a mis à jour un réel dynamisme des éditeurs grecs, sans masquer les enjeux auxquels ils sont confrontés, notamment sur le manque de trésorerie, la baisse de la production ou encore le réseau amoindri de librairies. Le passage du prix fixe au prix libre entre 2014 et 2018 a par ailleurs donné lieu à des politiques de prix agressives et des habitudes d’achat remisé.

 

"Les éditeurs grecs ont partagé avec nous, avec parfois une sincérité désarmante, leur expérience, leurs réussites, leurs difficultés, leurs attentes", témoigne Maria Vlachou. "À nos questions souvent très précises les réponses étaient parfois très générales car la chaîne du livre n’est pas encore tout à fait décryptée par manque d’outils et de communication. Beaucoup de choses m’ont marquée, comme la durée de certains contrats d’auteur, l’importation du papier, la partie du CA générée par les librairies athéniennes, le retour du prix unique du livre… Grâce à ce séjour, la vue d’ensemble sur le marché grec est bonne, à jour, constructive et utile."

 

Retour positif également de la part de Laurie Jesson : "Nous avons reçu un très bon accueil, les éditeurs grecs sont très francophiles. Le marché grec semble pour 2019 relativement stable, et les éditeurs se remettent à publier en nombre. Ce qui m’a particulièrement frappée, c’est le système de distribution. Il se fait en direct et non via des diffuseurs."

 

Pour Lise Chasteloux, "cette immersion permet de mesurer plus précisément les forces et les faiblesses d’un marché qui se relève de la crise : si les éditeurs grecs doivent encore faire face à ses conséquences, ils le font avec lucidité et détermination. J’ai trouvé très intéressante cette nouvelle formule d’un voyage d’étude à plusieurs : cela permet d’échanger sur place nos impressions et de confronter nos points de vue."

 

Thomas Bout met en avant le caractère désintéressé de ces échanges "portés par la curiosité de faire ce métier. Cela permet de mieux se situer soi-même en tant qu’éditeur. Nous avons rencontré des grandes et des petites maisons, avec des professionnels mus par des motivations très différentes. C’était humainement très intense. J’ai été marqué par la très belle qualité éditoriale de la production. La fabrication est très soignée, cela donne une noblesse à ces livres, malgré un contexte de crise qui est là comme un arrière-plan omniprésent et qui oriente les stratégies des professionnels du livre grecs."

 

Côté BIEF, Clémence Thierry, présente à ces rendez-vous à Athènes, témoigne : "Arriver en délégation a d’emblée suscité beaucoup d’enthousiasme et de questions de la part des éditeurs grecs. La présence de trois cessionnaires de droits et d’un éditeur au sein du groupe a permis de questionner les professionnels grecs selon différents points de vue. Les entretiens ont donné lieu à des échanges riches sur le plan professionnel et personnel. Cette formule sur quatre jours et ce travail à plusieurs ont permis de multiplier les rendez-vous et d’aborder plein de sujets très divers."

 

L’information recueillie pendant cette première édition des Séjours Perspectives sera partagée lors d’une table ronde à laquelle le BIEF a le plaisir d'inviter ses adhérents. Elle se tiendra le 22 février 2019, de 10  à 12 heures au Centre national du livre.

Pour en savoir plus : c.thierry@bief.org.

 

Une étude détaillée sur l’édition en Grèce sera également disponible dans les prochains mois.


Clémence Thierry et Katja Petrovic
févr. 2019
Précédent Suivant