Articles

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Compte rendu

21e Foire internationale du livre de Pékin

septembre 2014

Invité d'honneur : la Turquie

 

Cette 21e édition de la Foire du livre de Pékin a accueilli, sur une superficie de 53 600 m² d’exposition, 2 291 stands représentant 78 pays avec, cette année, une forte participation de l’édition taiwanaise. Habituellement, le hall réservé aux exposants internationaux portait la mention "Overseas Book Publishers and Publishers from Hong Kong", devenue pour cette édition : "Overseas Book Publishers and Publishers from Hong Kong and Taiwan".

Chaque année des éditeurs de Taiwan sont présents à la Foire du livre de Pékin. Mais cette année, ils étaient encore plus nombreux à faire le déplacement, et c’est la première fois que l’édition taiwanaise pouvait faire découvrir sa production de livres sous la bannière de l’Association des éditeurs d’Asie et du Pacifique (Asia and Pacific Publishers Association – APPA), qui regroupe également certains éditeurs du Japon, de Singapour, de Thaïlande et de Corée du sud.

Cette affirmation, "officialisation" de l’intérêt des éditeurs taiwanais pour leur grand voisin, reflète bien le développement des coopérations entre éditeurs des deux pays.

 

Selon les organisateurs, plus de 4 000 contrats ont été signés pendant la foire (le détail des langues concernées n’étant pas précisé), soit une progression de 18,5% par rapport à l’an passé.

 

Curiosités chinoises pour l’édition française

L’ensemble de l’édition française s’est retrouvé au nouveau centre d’exposition (China International Exhibition Center), situé près de l’aéroport Beijing Capital, pour participer à la foire pékinoise où le BIEF, en partenariat avec les Services culturels de l’ambassade de France, exposait  sur un stand de 90 m² près de 2 000 titres provenant de 70 maisons d’édition françaises.

 

Comme chaque année, c’est l’occasion pour de nombreux professionnels chinois de découvrir l’édition française sur le stand collectif France. Les éditeurs présents enchaînent rendez-vous sur rendez-vous durant les trois premiers jours de foire, ensuite c’est le public qui prend le relais le week-end. Une quinzaine d’éditeurs français avait fait le déplacement (Autrement Jeunesse, Auzou, Les Belles Lettres, Ballon Media, Casterman, Éditions des femmes - Antoinette Fouque, Didier Jeunesse, Flammarion - Père Castor, Flammarion, Fleurus, Hatier Jeunesse, Hemma, Mediatoon et les éditions de Saxe). Les éditeurs de jeunesse et BD et/ou leurs agents chinois sont très présents sur cette foire, où les livres dans ces domaines sont toujours aussi appréciés.

 

Les professionnels chinois sont toujours aussi curieux de la production française, tous domaines éditoriaux confondus (voir les interventions d’éditeurs ci-dessous). Cette année, la participation des éditions Place des Victoires n’est pas passée inaperçue, notamment avec le livre intitulé Haute couture : la mode en détails, du XVIIe au XXe siècle, qui n’a pas cessé d’être consulté par les professionnels chinois et le grand public, tout comme Explorations, 1860-1930 : grands explorateurs, voyageurs, photographes. Par ailleurs, Nicolas Toraille, qui représentait le catalogue des Éditions des femmes - Antoinette Fouque à la foire, en estime la réception encourageante en Chine : "Les éditeurs spécialisés dans les publications en sciences humaines et sociales, notamment, sont constamment à la recherche de plumes contemporaines dont les écrits relèveraient du domaine de la pensée "occidentale" et s'intéressent donc à certains de nos titres." Le Dictionnaire universel des Créatrices, paru en mars 2013, a capté leur attention, même si l’on imagine les difficultés pour traduire cette somme sur la création féminine de toutes les époques et dans tous les pays. À suivre…

 

Le marché du livre en Chine connaît depuis dix ans de nombreuses évolutions. Yuhai Huang, directeur de Shanghai 99, un éditeur privé, nous explique dans un entretien ce qui a changé sur ce marché chinois.

 

La prochaine Foire internationale du livre de Pékin se déroulera du 26 au 30 août 2015.

 

 

Florence Giry, Flammarion : rencontrer les éditeurs chinois le plus souvent possible

"C’est la deuxième année que je me rends à la foire de Pékin en ayant réservé une table sur le grand et beau stand du BIEF. En 2013, j’y étais allée pour mieux cerner le marché et nouer un contact direct avec les éditeurs afin de mieux appréhender leurs souhaits, leur façon de travailler. Les rendez-vous sont allés largement au-delà de mes espérances et les contacts noués se sont poursuivis et améliorés tout au long de l’année par correspondance ou même, pour certains, lors des foires de Francfort et Londres.

Il était important de revenir afin de conforter et consolider les relations professionnelles engagées l’année dernière, car nous avons peu l’occasion de rencontrer les éditeurs chinois.

 

Pour ce qui concerne les titres dont je m’occupe, ce sont les sciences humaines (philosophie, économie, théorie de l’art, cinéma) qui les intéressent majoritairement, ensuite la non-fiction plus grand public, notamment les livres de self-help, de bien-être mais aussi des biographies. En ce qui concerne la fiction, le choix est plus difficile car beaucoup d’éditeurs ont besoin de repères comme des grands prix (Nobel, Goncourt…), des classiques (Camus, Sartre, Beauvoir…) ou des bestsellers… Mais la situation évolue vite et je gage que nous pourrons plus facilement céder des titres de littérature dans les années à venir.

 

Il est évident que notre métier implique de rencontrer nos partenaires étrangers, mais il est toujours nécessaire de le rappeler car la qualité et la fréquence des relations que nous entretenons sont essentielles et se construisent sur le long terme. Certains pays sont moins évidents que d’autres, je conseille donc à ceux qui le peuvent de se rendre à la foire de Pékin."

 

 

Caroline Gaucher, éditions de Saxe : les éditeurs chinois s’intéressent aux thématiques plébiscitées par les lecteurs français

"J’ai trouvé la foire de Pékin vivante, très dynamique et les éditeurs chinois curieux de découvrir nos publications en loisirs créatifs. Il y avait beaucoup de passage sur le stand du BIEF et cela a permis des rendez-vous spontanés supplémentaires. Cette foire a été l’occasion de rencontrer les éditeurs, de créer des contacts plus personnalisés que par e-mail et de faciliter ainsi les échanges. Dans l’ensemble, les demandes étaient variées, certains éditeurs se concentrant plus sur les techniques traditionnelles des arts du fil et d’autres recherchant des thématiques différentes et innovantes pour la Chine. Les éditeurs chinois étaient désireux de connaître les thématiques plébiscitées par les lecteurs en France et notamment très étonnés du succès du coloriage pour les adultes."

 

 

À noter : La 2e Foire internationale du livre de jeunesse de Shanghai va se dérouler du 20 au 22 novembre 2014

À la suite de sa participation lors de la première édition de cette manifestation, le BIEF a été à nouveau sollicité par les organisateurs. Il ne reconduira pas sa présence à l’identique pour des raisons de calendrier, mais  fera parvenir une sélection de titres des éditeurs de livres de jeunesse et bande dessinée - correspondant à celle  présentée dans le catalogue BIEF édité en début d’année - aux organisateurs, ces derniers souhaitant réserver un espace spécifique à la production française lors de cet événement.


Un compte rendu de la manifestation sera publié dans notre prochaine Lettre.


Christine Karavias
sept. 2014
Précédent Suivant

Plus d'infos